Florent Van Grootenbrulle devient le nouveau bourgmestre d’Ath

Florent Van Grootenbrulle devient le nouveau bourgmestre d’Ath

Bruno Lefèbvre ayant fait le choix de siéger comme député wallon à Namur, Florent Van Grootenbrulle a prêté serment ce mercredi.

N'étant finalement pas en position de cumul, Bruno Lefèbvre avait finalement dû se résoudre à faire un choix, il a opté pour le Parlement wallon à Namur. C'est donc tout logiquement, comme le prévoit le Code wallon de la Démocratie locale et de la Décentralisation, que Florent Van Grootenbrulle a été désigné bourgmestre de plein droit. Ce dernier, étant le conseiller qui a obtenu le plus de voix de préférence sur la liste du pack de majorité qui a engrangé le plus de voix. Florent Van Grootenbrulle a donc officiellement prêté serment ce mercredi soir lors de la séance du conseil communal.

Si le jeune Athois ne s'attendait pas à devenir bourgmestre en cette fin de législature, son expérience d'échevin pendant près de 12 ans devrait l'aider dans ses nouvelles fonctions. Le nouveau bourgmestre entend bien continuer dans la lignée de son prédécesseur, misant avant tout sur le travail d'équipe du collège dans son ensemble. Dans une allocution au nom du groupe PS, Cécile Dascotte a d'ailleurs salué l'engagement des deux hommes, faisant même un parallèle entre leur duo et l'aigle bicéphale présent sur le drapeau de la ville d'Ath.

Bruno Lefèbvre nommé président de séance, un choix électoraliste ?

Démissionnaire de son poste de bourgmestre, Bruno Lefèbvre est redevenu "simple" conseiller communal. Il a par ailleurs été nommé président du conseil communal. Une manière pour lui de rester impliqué dans les dossiers locaux, mais qui n'est pas au goût des conseillers de l'opposition.

De son côté, Laurent Postiau (conseiller indépendant, tendance Les Engagés) estime que cette décision va encore semer davantage le trouble auprès des citoyens. "Je trouve qu'il aurait été plus sage et plus claire que ce soit le bourgmestre qui assume ce rôle", a-t-il déclaré avant de s'abstenir sur ce vote. Un constat partagé par plusieurs élus de La Liste Athoise, dont la cheffe de file, Pascale Nouls. "C'est un peu disperser les rôles. On est un peu étonnés. On ne comprend pas pourquoi Mr Van Grootenbrulle ne veut pas prendre les rênes", s'est-elle étonnée.

À quelques mois des élections communales d'octobre, certains y voient aussi un enjeu électoraliste. "Les bruits de couloir disent que la présidence vous permettrait de suivre les dossiers, mais en tant que conseiller communal, vous pouvez déjà le faire. Il va rester un conseil voire deux avant les élections, je ne comprends donc pas l'intérêt si ce n'est que vous allez avoir encore plus de visibilité en vue des élections d'octobre", a lancé Raymond Vignoble (La Liste athoise).

Du côté de la majorité on se défend, estimant que ce choix va permettre avant tout une continuité dans le travail. "Nous avons désiré avoir une ligne directrice qui puisse aller au bout de cette mandature. Mr Lefèbvre a mené les débats de cette assemblée pendant pratiquement 6 ans et donc j'estimais, pour une homogénéité de la mandature que nous avons traversé ensemble, que cette proposition était la bonne", a expliqué le nouveau bourgmestre. Bruno Lefèbvre, quant à lui, a préféré prendre ces critiques de l'opposition avec philosophie. "Je me doutais que ma présence et le fait que je continue à être autour de la table allait poser des soucis à certains, mais ça ne me pose pas de problème", a ironisé le député wallon.

Ecoutez la réaction de Florent Van Grootenbrulle à l'issue du conseil communal.


A.D.


ST

Sur le même sujet