BMX de Péronnes : la Ville d’Antoing va exiger la reprise des travaux pour le 3 juin maximum

BMX de Péronnes : la Ville d’Antoing va exiger la reprise des travaux pour le 3 juin maximum

Inauguré en novembre 2023, le complexe BMX n’a toujours pas été ouvert au public.

BMX de Péronnes : la Ville d’Antoing va exiger la reprise des travaux pour le 3 juin maximum

La piste BMX, c'était le dernier gros projet porté par l'ancien bourgmestre Bernard Bauwens. L'ambition était claire : accueillir des athlètes en vue des Jeux Olympiques de Paris. C'est d'ailleurs pour le projet Wallonie Ambition Or que la commune avait reçu des subsides. Mais force est de constater qu'aucun futur champion olympique ne viendra fouler les pistes de Péronnes.

En novembre dernier, quelques semaines avant son départ, Bernard Bauwens inaugurait le complexe en compagnie du ministre wallon Adrien Dolimont. Ce jour-là, on nous annonçait une ouverture au public pour le printemps. 6 mois plus tard, rien n'a réellement bougé. Une situation qui suscite des questions au sein du conseil communal. "Ce subside était prévu pour ramener des athlètes de haut niveau sur la piste pour les Jeux Olympiques qui auront lieu en juillet et en août. Il y avait eu des promesses d'exploitations rapides mais force est de constater qu'il n'y a rien qui a bougé récemment, même si de nombreux travaux de finition sont réalisés depuis quelques mois", s'est indigné Jean-Bernard Vivier, chef de file du groupe GO.

Le conseiller communal d'opposition déplore le manque d'avancées sur le chantier. "Il y a eu un affaissement des bosses de la piste. Elle devra donc être refaite et il faudra ensuite laisser le damage naturel se faire avec le passage des vélos mais aucune date n'est encore prévue." Il demande d'agir rapidement pour éviter de perdre des mois d'inutilisation.

Gauthier Dudant s'est dit bien conscient de la situation et a justifié le retard par les intempéries qu'on connaît depuis quelques mois en Belgique. "Nous avions également très envie que cela ouvre. Nous avons quand même investi massivement dans le sport. Nous avons donc étudié plusieurs possibilités parce que nous commençons à en avoir marre. Je pense qu'à un moment donné, nous allons fixer un ordre de reprise parce que ça ne peut plus durer." Il a annoncé que le collège communal imposera au prestataire de reprendre les travaux pour le 3 juin prochain.

Mais qui devra payer les coûts supplémentaires engrangés par les travaux ? Le bourgmestre a annoncé que cela devra être payé par la Ville. "Le ministre nous a bien signifié (ndlr : des propos confirmés dans notre + de l'info consacré au complexe du BMX) qu'il n'y aurait pas de rallonge budgétaire. Malheureusement, ce sera donc aux frais de la commune."


R.R.